Accueil >> Dispositifs d'aides NCR et Leader >> Leader >> Une stratégie du territoire

Une stratégie du territoire

Le pays de Sud Ouest Vendée a été retenu au niveau de la Région des Pays de la Loire parmi 25 autres territoires sur le thème :

« préparer le Pays à des modes de production et de consommation éco-responsables »

1,1 million d’euros constitue l’enveloppe européenne destinée à soutenir les projets du territoire du Sud Ouest Vendée jusqu’en 2014.

Qu’est-ce que LEADER ?

LEADER signifie Liaisons Entre Actions de Développement de l’Economie Rurale. Il s’agit d’un programme européen concernant plus particulièrement le territoire des quatre communautés de communes et des deux communes (hors intercommunalité) constituant le SyMPTAMM. Partenaires dans l’intercommunalité à travers la charte du territoire concrétisée par le CTU (Contrat Territorial Unique) et le NCR (Nouveau Contrat Régional), la dynamique se poursuit sur d’autres projets de territoire aujourd’hui co-financés par l’Europe.

Innovant, fédérateur, reproductible sont les caractéristiques de chacune des actions qui seront soutenues sur le territoire du SyMPTAMM.

Le programme LEADER du Sud Ouest Vendée se traduit dans deux domaines : la Haute Performance Environnementale et la filière Bois Energie. Il permettra d’expérimenter une approche novatrice des stratégies locales intégrant de nouvelles problématiques notamment agricoles, sylvicoles et environnementales.

Les fonds LEADER permettront au pays de s’engager concrètement sur le chemin des hautes performances environnementales.

La stratégie du territoire

Le « Pays » est riche d’un patrimoine naturel varié du fait de sa situation littorale et rétro-littorale mais aussi fragilisé par l’essor démographique qu’il connait. La gestion des déchets ainsi que la préservation de la qualité de l’eau et de l’équilibre naturel demeurant une priorité pour le pays dans sa stratégie de territoire du Sud Ouest Vendée.

Si la prise de conscience de cet état de fait est grandissante, tant chez les élus que chez les représentants de la société civile, de nombreux sujets importants restent à traiter :

  • L’amélioration du bilan écologique des exploitations sur un territoire où l’agriculture tient une grand place,
  • Le développement de l’usage des énergies renouvelables dont le bois énergie,
  • La prise en compte de la situation, dans les autres catégories socioprofessionnelles et des collectivités, en matière environnementale et la mise en place d’améliorations possibles.

C’est pourquoi, les fonds LEADER sont utilisés pour engager concrètement le territoire dans le développement durable auprès des acteurs du « Pays » sur les deux problématiques : la Haute Performance Environnementales et la filière bois énergie.

Les objectifs du programme du GAL sont les suivants :

  • Agir et protéger la biodiversité et la qualité de l’eau,
  • Préserver l’état des ressources naturelles par le développement durable,
  • Vulgariser les modes de consommation éco-responsable pour une mobilisation pérenne des acteurs et leur protection,
  • Promouvoir les énergies renouvelables,
  • Soutenir les entreprises du pays s’engageant dans une démarche Haute Performance Environnementale.

Le GAL doit, de manière générale, enclencher des « boucles d’apprentissage », initier des moyens pour les mettre en œuvre et favoriser la responsabilité des actions incitées.